Omaha Beach, près de Caen. Il bruine, la marée est basse. Mais pas de navires de guerre à l’horizon. Nous sommes le 28 mars 2018 et les rires d’une quarantaine d’élèves se font entendre. Les dessins dans le sable, les selfies, les discussions vives : c’est la vie qui règne désormais sur la plage du débarquement. Savoir profiter des instants présents rend le travail de mémoire certainement plus efficace. Quelques instants plus tôt, les mines se faisaient
plus grises. Laura, la guide-conférencière, expliquait avec gravité l’épreuve terrible que le débarquement a été pour les dizaines de milliers de soldats américains et canadiens qui ont tenté - avec succès - ce 6 juin 1944 de repousser l’ennemi nazi.

Le Mémorial de Caen permet également aux élèves de se familiariser avec la Guerre froide grâce à de nombreux documents photographiques d’époque. Quelles ont été les crises principales de la Guerre froide ? Guerre de Corée, guerre du Vietnam, crise de Cuba. Tout ce qui a été appris lors des cours devient concret grâce à l’exposition.

 

 

Un plan de la ville de Berlin occupée par les forces alliées permet de comprendre un des points de départ du conflit Est-Ouest.

 

 

Le mur de Berlin, on en entend parler mais est-ce qu’on peut le voir ? Allez faire un tour au Mémorial comme les élèves !

 

 

Le cimetière américain qui domine la plage du débarquement. Instant solennel pour cet endroit qui ressemble plus à un décor de cinéma. Car il s’agit bien de l’Histoire et des traces qu’elle a laissées sur les côtes françaises.